Pensions de famille



«Les Bruyères»  
119 route de Lacenas 
69400 Gleizé
Tél : 04 74 60 67 85
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Accès
Accès

«Le Cèdre»
22 rue de l'Egalité
69800 Saint Priest
Tél : 04 78 40 50 65  
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.



 

Les Maisons Relais font partie du dispositif des pensions de famille. Celui-ci apporte une solution de logement alternatif pour un public dont l'isolement social et affectif rend impossible à échéance prévisible l'adaptation à un logement de droit commun. Elles offrent ainsi une solution entre les foyers d'hébergement collectif et l'accès à un logement individuel.
 
Chaque résident dispose d'un studio a minima, ou d'un appartement plus grand, et a un libre accès à des locaux communs : cuisine, salle à manger, salon, laverie buanderie... Des professionnels sont présents pour animer le lieu et instaurer une convivialité qui respecte aussi la vie privée de chacun.
La plupart des résidents perçoivent des ressources :  allocation adulte handicapé, pension d'invalidité, Revenu de Solidarité Active, pension de retraite, voire salaire.

 

 

PENSION DE FAMILLE « LES BRUYERES »

La maison relais « Les Bruyères » a ouvert ses portes en 2005 et comporte 20 logements. Elle accueille une majorité d'hommes, mais aussi des femmes . L'OPAC est propriétaire des locaux.

L'équipe, encadrée par une responsable de service, comporte une maîtresse de maison et un intervenant social ; une infirmière en psychiatrie, mise à disposition par le Centre Médico-Psychologique de Gleizé, intervient trois heures par semaine pour le suivi des soins.
Les résidents souffrent parfois de pathologies mentales qui peuvent rendre difficile aussi bien un séjour en CHRS que la simple gestion d'un appartement.
La vie des résidents ne s'organise pas uniquement en fonction de la Maison Relais, mais se tourne aussi vers l'extérieur : des contacts sont établis avec des partenaires médico-sociaux de façon à renforcer l'insertion sociale du résident.
La Maison Relais constitue un lieu de vie au sens plein du terme, car 90% des résidents n'ont pas d'activité professionnelle.
La situation de la Maison Relais au sein d'un parc d'un hectare constitue un facteur d'apaisement au contact de la nature, et permet d'envisager des activités spécifiques (projet de création d'un potager).

Pour y parvenir, la Maison Relais « Les Bruyères » entretient des liens de partenariat avec
- la municipalité de Gleizé
- l'Office Public d'Aménagement et de Construction du Rhône (OPAC)
- la Direction Départementale de la Cohésion Sociale du Conseil Général (DDCS)
- l'hôpital de Saint-Cyr au Mont d'Or
- le Centre Médico-Psychologique et le Centre d'activité de jour de Gleizé
- les services de tutelle et de curatelle notamment le GRIM et l'ATMP de Villefranche sur Saône
- les services d'accompagnement à la vie sociale de ces mêmes services
- la Maison du Rhône (Conseil Général) de Gleizé
- les Centres Communaux d'Action Sociale de Villefranche sur Saône et Gleizé
- le Service d'Accueil et d'Hébergement d'urgence (SAHU) de Villefranche sur Saône ainsi que d'autres       structures d'hébergement d'urgence
- le réseau Rue-Hôpital de Lyon 
- l'Union Nationale des Familles ou Amis de Personnes Malades et Handicapées Psychiques (UNAFAM) (www.unafam.org)
- les services d'aide ménagère 


PENSION DE FAMILLE « LE CEDRE »

Depuis plusieurs années, le Conseil Local d'Action Sociale et de Santé de la ville de Saint-Priest, et plus précisément le groupe « Action sociale et santé mentale » s'interrogeait sur l'hébergement des personnes en difficulté sociale et psychique ; en collaboration avec l'OPAC du Rhône (Office Public d'Aménagement et de Construction), la Mairie de Saint-Priest a fait construire une Maison Relais comportant 24 logements de type T1 ou T1 bis.

La maison relais a ouvert ses portes en août 2010.
Il a été fait le choix de l'hétérogénéité en ne recevant pas uniquement des personnes ayant une problématique psychiatrique. Cette diversité favorise le dynamisme interne de la structure et son ouverture sur l'extérieur. Cependant, la plupart des résidents ont vécu antérieurement dans des collectivités ou de façon précaire.

L'équipe, encadrée par un Directeur-adjoint, est composée d'une maîtresse de maison et d'une conseillère en économie sociale et familiale. Celles-ci sont présentes au quotidien du lundi au vendredi.

La structure favorise les relations de proximité avec l'agglomération, notamment avec le Centre Médico-Psychologique ou le Centre Communal d'Action Sociale, mais aussi les échanges au sein de la Maison Relais : les résidents sont invités à exprimer leurs désirs en termes de loisirs, d'actions collectives, d'ouverture culturelle... Les partenaires sont également invités à participer à la vie de la maison.

En 2011, la Commission d'attribution s'est élargie pour intégrer la Mission locale, le Centre Médico-psychologique de Saint-Priest, le CHRS « L'Eclaircie » du MAS, le CCLAJ (Comité Communal pour le Logement Autonome des Jeunes). Le dossier de candidature a aussi été remanié.